Blog

Aucune exception, aucuns frais

Le mot aucun quand il est employé devant un nom (déterminant signifiant nul) reste généralement au singulier, de même que le nom qui le suit.

Bien entendu, comme d'habitude, il y a des exceptions :

  • si le nom n'existe pas au singulier -> aucuns frais
  • si le nom au pluriel n'a pas le même sens qu'au singulier -> aucunes vacances

Les panneaux revus et corrigés Episode 2

420405-273023856107444-250675818342248-589380-233462404-n-1.jpg

  • "sens", parce qu'un verbe conjugué avec "tu" se termine toujours par "s", jamais par "t"
  • "rappelle-toi", parce qu'un verbe en -e ne prend pas de "s" à l'impératif et est relié au pronom qui le suit par un trait d'union
  • "t'ont", parce qu'il s'agit du verbe avoir (on peut remplacer par "t'avaient")
  • "commences", parce qu'un verbe conjugué avec "tu" se termine toujours par "s"
  • "croient", parce que le sujet est "ceux" -> troisième personne du pluriel

Savez-vous que ...

Savez-vous que :
Lorsqu’il s’agit de la fête chrétienne, Pâques est masculin singulier (malgré le s) et s’écrit toujours avec un p majuscule. Dans ce cas, il n’est pas précédé d’un article.
Par contre, Pâques est féminin pluriel lorsqu’il est accompagné d’un adjectif.
On écrira donc :


JOYEUSES PÂQUES

paques.jpg


Les noms féminins terminés par le son U

Mnémotechnique :
Ces quatre noms sont les seuls noms féminins qui ne se terminent pas par UE.

vertu-tribu.jpg

Les panneaux revus et corrigés Episode 1

64300-362117370475222-361817567171869-1212475-2136117397-n.jpg

- "Occupe-toi", parce qu'un verbe suivi d'un pronom en est séparé par un trait d'union, toujours, quelle que soit sa fonction dans la phrase.

- "Vivre", parce que quand on utilise le mot "vivre", c'est un verbe à l'infinitif qu'il n'est pas nécessaire d'accorder.

- "!",  parce qu'un point d'exclamation suffit.

Aigu ou grave

L'une des principales causes de fautes d'orthographe concerne les accents. Aigu ou grave ? Avec ou sans ?

Petit récapitulatif :

En règle générale, on peut entendre la différence entre les deux. Mais parfois, on peut hésiter. Voici quelques trucs à retenir.

  • pas d'accent devant x (ex : mexicain, circonflexe, extraire)
  • pas d'accent devant une consonne double (ex : erreur, ferroviaire, atterrir)
  • pas d'accent devant deux consonnes sauf si la deuxième est un L ou un R

  • accent grave devant une consonne suivie d'un E muet (enlèvement)
  • accent grave devant un S qui n'est pas la marque du pluriel en fin de mot (excès, près de, accès, exprès, après, procès)

moi-même, toi-même

"Même" est toujours lié au pronom qui le précède par un trait d'union.2652330978-1.jpg

soi-même, lui-même, moi-même

Attention à accorder "même" s'il est lié à un pronom pluriel : eux-mêmes, nous-mêmes

Animal, journal, cheval, hôpital, travail et compagnie

Les mots qui se terminent par -AL ou -AIL au singulier ne font jamais leur pluriel en -EAUX.20370-329110215089-632910089-5282646-4905606-n.jpg

On écrira donc : des animaux, des journaux, des hôpitaux, des chevaux, des travaux.

Barbarismes

  • abrévier, au lieu de abréger
  • aréoport, au lieu d'aéroport
  • aéropage, au lieu d'aréopage
  • cacaphonie, au lieu de cacophonie
  • dilemne, au lieu de dilemme
  • disgression, au lieu de digression
  • en définitif, au lieu de en définitive
  • enduire en erreur, au lieu de induire en erreur
  • haute gamme, au lieu de haut de gamme
  • hynoptiser, au lieu de hypnotiser
  • frustre, qui provient d'une confusion de fruste et de rustre
  • infractus, au lieu d'infarctus
  • intrasèque, au lieu de intrinsèque
  • infinidécimal, au lieu de infinitésimal
  • inéquité, au lieu de iniquité
  • manicure, au lieu de manucure
  • mémotechnique, au lieu de mnémotechnique
  • omnibuler ou obnibuler, au lieu de obnubiler
  • rénumérer, au lieu de rémunérer
  • réouvrir, au lieu de rouvrir (même si l'on dit réouverture)
  • vonlontaire, au lieu de volontaire
  • empruntes digitales, au lieu de empreintes digitales
  • périgrinations, au lieu de pérégrinations
  • pécunier, au lieu de pécuniaire
  • tête d'oreiller, au lieu de taie d'oreiller

tout temps ou tous temps

temps.jpgPour dire « toujours, continuellement », on emploie la locution de tout temps ou en tout temps – tout étant au singulier.

On écrit ainsi : Ils ont de tout temps été alliés. De tout temps, elle s’est occupée des malheureux.

Il existe une autre locution tous temps (ou, parfois, au singulier, tout temps) qui signifie « par tous les temps [au sens météorologique du terme] ». On trouve ainsi de phrases comme « les systèmes d’atterrissage tout temps permettent aux avions de se poser automatiquement »

×