Les qualités de la phrase : utiliser des verbes vivants

Certains verbes arrivent facilement sous la plume. Mais ce ne sont pas forcément des verbes intéressants si l'on veut produire un texte percutant. Il vaut mieux utiliser d'autres verbes, plus précis et imagés, pour intéresser les lecteurs. Prenons l'expression "se trouve", utilisée régulièrement pour situer une position. Cette expression est terne et peut toujours être remplacée par une expression plus vivante et pour mieux trouver le verbe précis, il faut se demander ce qui est fait. En voici quelques exemples trouvés ces derniers temps sur Internet.

On ignore encore où se trouve le colonel Kadhafi.

Que fait donc ce monsieur ? Il se cache, sinon, j'imagine qu'on saurait où il est . Donc : "On ignore encore où se cache le colonel Kadhafi."

La posture d’un écrivain change en fonction des personnes avec qui il se trouve.

Bon, mais que fait-il avec ces personnes ? Il les rencontre, les côtoie. Donc : "La posture d'un écrivain change en fonction des personnes qu'il rencontre (côtoie)."

Irene se trouve à 55 km des côtes de la Caroline du Nord.

Irene est un ouragan. Que fait un ouragan ? Il souffle, mais surtout tourne pour Irene. Donc : "Irene tourne à 55 km des côtes de Caroline du Nord."

Le remplaçant de Vainqueur se trouve au PSG.

On parle de foot ? C'est bien simple : " Le remplaçant de Vainqueur joue au PSG."

La consommation se trouve-t-elle au stade final ?

Dans ce cas-là, avant elle était ailleurs et elle pourrait arriver à ce stade. Donc : "La consommation arrive-t-elle au stade final ?"

Une délégation de Elecam se trouve à l'étranger depuis hier.

Pour savoir de quoi il s'agit, il faut lire l'article. En résumé, cette délégation est à l'étranger pour prospecter. Donc : "Une délégation de Elecam prospecte à l'étranger depuis hier."

Emacs effectue ces transformations à partir de l'endroit où se trouve le curseur.

Mais que peut donc faire un curseur ? En général, il clignote. Donc : "Emacs effectue ces transformations à partir de l'endroit où le curseur clignote."

Tout ceci est valable pour tous les verbes ternes, qu'on emploie à toutes les sauces, alors qu'il est relativement simple de se poser la question de ce qui est fait et d'utiliser des synonymes "actifs".

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×