Méthode pour éviter une grande partie des fautes d'accord du participe passé

Voici une méthode qui vous évitera une grande partie des fautes dans l'accord du participe passé, véritable cauchemar pour la plupart des gens.

Si votre mémoire des innombrables règles et exceptions de l'accord du participe passé vous fait défaut, une règle simplissime peut vous aider en cas de doute.

Méthode à suivre:

  • Quand on rencontre un participe passé, il suffit de se poser la question suivante :

qu'est-ce qui ou qui est-ce qui est fait, mangé, coupé ... et surtout pas qu'est-ce qui a.

  •  Si ce qui est fait, mangé, coupé ... est placé avant le participe passé, on accorde. Si c'est placé après ou si on n'obtient pas de réponse cohérente, on n'accorde pas.

Quelques exemples :

J'ai mangé une pomme. qu'est-ce qui est mangé ? une pomme, placé après, je n'accorde pas
Ils se sont serré la main. qu'est-ce qui est serré ? la main, placé après, je n'accorde pas
Nous sommes partis tôt. qui est-ce qui est parti ? nous, placé avant, j'accorde
Nous nous sommes rencontrés hier. qui est-ce qui est rencontré ? nous, placé avant, j'accorde
La pomme que j'ai mangée était très bonne. qu'est-ce qui est mangé ? la pomme, placé avant, j'accorde
Elle s'est promis de ne pas refaire cette faute. qu'est-ce qui est promis ? de ne pas refaire cette faute, placé après, pas d'accord
Cette fillette a grandi. qui est-ce qui est grandi ? pas de réponse, la fillette n'"est" pas grandie, elle "a" grandi

Il convient toutefois de faire remarquer que cette méthode n'est pas fiable à 100 %.

Il faut, en particulier faire attention

  • au participe passé employé sans auxiliaire qui s'accorde toujours
  • au participe passé qui se rapporte à "en" et qui ne s'accorde jamais
  • au participe passé employé avec avoir comme dans le dernier exemple de la liste     

Pour éviter complètement les fautes d'accord du participe passé, il faut en connaître toutes les règles. Ceci n'est qu'un truc qui peut aider.